61BIaCI5joL

 

Tout est déjà dans le titre. Voilà une biographie sur la mère de Louis XIV, Anne d'Autriche.
Beaucoup la connaisse au travers d'Alexandre Dumas avec le livre Les Trois Mousquetaires. Son rôle y est réduit à son amourette avec le british Buckingham et l'histoire des ferrets ...Mais elle n'est certes pas que cela ...bien au contraire..

Elle est tout d'abord infante d'Espagne. Elle descend en droite ligne de l'Empereur Charles Quint .Elle a un sacré pédigree. Elle mène une enfance tranquille et heureuse à la cour d'Espagne. Même si elle est orpheline de mère relativement tôt, elle ne manquera jamais d'amour paternel. Elle aura une relation privilégiée avec son père.

Puis les évènements s'enchainent, on la fiance au jeune roi de France, Louis XIII. Un gamin comme elle. Elle va devoir quitter sa patrie, sa famille , son père...Un déchirement...Et tout cela pour partir chez l'ennemi ! 
Son père va l'accompagner jusqu'à la frontière, chose assez rare. Cela prouve bien le lien fort qui les unissait. Elle sait qu'elle ne le reverra jamais ! 

Puis vient le mariage et la rencontre avec l'époux. Elle n'est pas déçue. Il est galant, bien fait de sa personne, attentif à ses moindres désirs...Et un amour réciproque s'épanouit.
Malgré le pouvoir, les ennuis politiques, ils vivent comme des tourtereaux.

Mais cela ne va malheureusement pas durer !! Anne ne donne pas d'héritier à la couronne ce qui peut paraître un crime de lèse-majesté. De plus, elle ne peut se résoudre à ne plus correspondre avec sa famille et ses amis restés en Espagne. Richelieu veut l'anéantir et va tout faire pour monter le roi contre son épouse. La pauvre est totalement persécutée par cet homme ambitieux et jaloux. Et Louis XIII n'est que trop influençable. Le roi va se détacher de son épouse petit à petit. Il lui en veut de correspondre avec le royaume ennemi mais surtout il se sent la risée de toute l'Europe de ne pas avoir encore donné d'héritier. Il est également tourmenté par ses problèmes familiaux avec sa mère. Il devra même se résoudre à la bannir du royaume.

Tout cela, et les années passant font que le couple se détache. L'amour disparait. Un couple qui n'aura pas su surmonter les épreuves. Anne est totalement persécutée par Richelieu qui la fait espionner, lit sa correspondance...Une véritable prisonnière. On lui en veut d'être restée Espagnole ! 

Elle ne s'en sortira quà la mort de son tyran. Elle aura la consolation de trouver un ami dans la personne de Mazarin, ce jeune italien qui ressemble tant à Buckingham, pour qui elle a eu un faible par le passé.

Puis le miracle a lieu avec la naissance du Dauphin Louis Dieudonné. Cette naissance si peu attendue après tant d'années fera couler beaucoup d'encre. Pour beaucoup, cela relève du vrai miracle, pour d'autres, du fruit des amours de la reine avec Mazarin. De nos jours encore, certains s'interrogent sur cette stérilité qui a duré près de 20 ans entre les époux royaux pour s'effacer brutalement et donner naissance à deux garçons. 

Ce sont les années de bonheur. Elle a fait son travail, elle a donné deux héritiers à la couronne et elle est épaulée par Mazarin, un homme qui lui est cher. La naissance de ses fils va la rendre véritablement française. Elle va devenir une véritable lionne ! Son caractère énergique fera pleinement jour avec l'épisode de la Fronde. Elle risquera tout pour sauvegarder le pouvoir de Louis ! 

Puis les années passant, elle gardera un rôle auprès de son fils le roi. Conseils, jugements, amour...Elle sera la pièce maîtresse de la vie de Louis XIV. Elle n'aura que le déplaisir de voir ce fils être porté par ses passions pour les femmes. Elle lui en fera souvent reproche. Elle aura été d'ailleurs celle qui le persuadera de renoncer à Marie Mancini. Pour dire, le roi attendra la mort de la reine mère pour véritablement officialiser ses amours avec Louise de La Valière.

Ses dernières années de vie ne seront que souffrance. Elle décèdera d'un cancer du sein. Les médecins se seront acharnées sur elle et l'auront fait souffrir plus que son compte ! Elle restera stoïque ! 
Elle mourra avec à son chevet son cadet Philippe. Louis n'a pu rester car il ne supportait plus de la voir dans cet état. Il demandera d'ailleurs à son frère de quitter la chambre. Ce dernier lui dira  qu'il n'en fera rien, qu'il restera auprès de sa mère et que cela serait l'unique désobéissance de sa part.

A sa mort, Louis dira qu'elle fut un grand roi. On voit dans ce sentiment tout l'amour, la reconnaissance d'un fils pour sa mère, d'un roi pour son prédecesseur ! 

Un livre très intéressant qui montre le parcours chaotique et douloureux de cet enfant insouciante et heureuse qui va devoir lutter pour sa survie.
Elle n'aura pas la chance de jouir de son statut de reine étant au départ étouffer par Richelieu, puis après veuve et défendant son fils. 

Elle a fait l'admiration de beaucoup tant par sa beauté et bonté. Elle n'était pas forcément d'une grande intelligence mais avait beaucoup d'intuition. 
Une femme qui mèrite d'être connue autrement que la mère de Louis XIV. 

Puis reste quand même un mystère : a-t-elle été la maîtresse de Mazarin ? Cela restera sans réponse

Lu dans le cadre du challenge 

78569229_p